page précédente

 Un stand régional FFMF ?  Suivez notre voie ...

Plusieurs points forts répartis selon plusieurs sphères de travail nous guidèrent dans cette entreprise :

la publicité

le  réseau

 l'atelier

le documentaire

le dépôt

le ludique

le plan

Comment faire ? Notre expérience à la fin de l'année scolaire écoulée nous pousse à vous montrer notre parcours. Un an que nous sommes partis sur ce tracé encore vierge dans notre région Rhône-Alpes et nous apportons ici le bilan de nos efforts à travers les nombreuses expositions où notre présence était demandée.
Apercevez-vous bien notre arrivée et notre déménagement !

I. LA PUBLICITÉ

 Il s'agit de construire une série de panneaux pour illustrer la représentation régionale de notre fédération en Rhône-Alpes. Des tubes métalliques permettent l'installation sur place, agencés selon un ordre rigoureux, emboîtés les uns dans les autres par des vis papillon dans une installation rapide pour former en un angle de vision autonome une répartition judicieuse des 5 panneaux explicatifs. L'art et l'habileté manuelle de notre délégué Christian PLOUSEY fait des merveilles ! Sans lui, on ne pourrait rien entreprendre ! Travailler le métal comme le bois n'a aucun secret pour lui.

 Les tubes inférieurs horizontaux reçoivent dans une gorge les plaques en bois qui sont ainsi bien stabilisées et retiennent éventuellement une bande de tissu pour cacher le fond du mur.

Précisément à propos de tissu, d'après notre expérience il y a 4 façons d'en poser sur les tables et la structure en bois dans le stand :
- par des agrafes réparties tout autour, mais les enlever n'est pas toujours très aisé ;
- grâce à des pinces placées à bon escient, à condition qu'elles ne soient pas trop grandes ; elles avertissent aussi lorsque le public passe de trop près ;
- en utilisant de petits morceaux de ruban adhésif marron, peu esthétiques certes mais fort pratiques, efficaces et surtout rapidement enlevés ;
- profiter éventuellement du matériel amovible pour coincer les coupons de tissu entre le plateau et les tables.

eh, mais c'est lourd
ce truc là !

Le plus délicat demeure la place des pieds de support car ils ne doivent en aucun cas être une gêne pour le public qui ne doit point trébucher.
Un fois le treillis de fer posé, vient alors la disposition des huit tables disposées selon un schéma différent à chaque exposition, car le format change constamment, le plateau n'est pas toujours solidaire des pieds, l'emboîtement diverge selon le fabricant ... bref, il convient d'improviser sur place.

Les spots installés tout au long des barres horizontales supérieures facilitent la lecture des panneaux ;

vous avez constaté qu'une tablette en aluminium vissée sur les barres inférieures reçoit à l'abri les transformateurs basse-tension.

La publicité est donc constituée de plaques en bois de récupération sur lesquelles sont collées des pans de carton explicatifs assortis de légendes :

 

 

II. LE RÉSEAU MINIATURE

Vous apercevez déjà l'amorce du tracé. La disposition des tables étant choisie, le délégué fédéral Jean-Joël BLANC est le spécialiste en 3 rails, car c'est un train Märklin des années 1950 qui est ici montré au public des diverses expositions où la délégation régionale était présente.

Le circuit est composé généralement de convois différents qui circulent selon un parcours en trompe-l'oeil, si bien que le visiteur croit voir tourner quatre trains alors qu'une seule voie est parcourue en réalité. Un jeu de coupures agrémentées de signaux accroît l'interêt.

  Le poste central est fixé sur la table et regroupe toutes les commandes : deux transformateurs Märklin régulent le trafic et les pupitres Roco actionnent la signalisation. Les rails sont du système M d'autrefois, avec rail central entier et plots selon l'époque, même ceux de la marque VB, sur un soubassement métallique comme de coutume alors chez la maison germanique. Les rails sont montés directement sur le support à chaque intervention et le plan doit être aménagé en fonction de la disposition générale : dans un coin, sur un passage, tout près d'une issue de secours, à côté d'une autre participant plus bruyant (avions ou bâteaux).
Le matériel roulant provient de nos collections personnelles, en particulier une série de voitures boîte à tonnerre tout métal "Donnerbüchsen".

Une maquette anglaise, de source vraiment britannique puisque les éléments furent achetés outre Manche, montre une gare provinciale typique du pays fabriquée par un enfant de huit ans. Quelques voitures Hornby anglaises agrémentent le spectacle. Notez les animaux en liberté : chevaux, vaches, moutons.

.

 

III. L'ATELIER TECHNIQUE

Nous nous trouvons là sur le terrain technique cher à Christian Plousey qui offre au spectateur les vertus de la soudure, de la gravure et du montage de kits. Son domaine favori attire toujours les grands, inquiets et curieux de ce savoir-faire. Comme d'ailleurs dans chaque sphère, la disposition des éléments dans chaque domaine varie d'une exposition à l'autre mais la thématique demeure constante.

   en plein travail !  

       

 

IV. LE DOCUMENTAIRE

Il est fort important que nous puissions donner au visiteur quelque information de vive voix, mais surtout un document écrit avec les renseignements informatifs les plus importants : des exemplaires de Plaque Tournante, du bulletin de l'AMFI, quelques livrets plus techniques, des affiches sur la FFMF, la liste de stages nationaux, leur indiquer également notre présence sur la toile et favoriser ainsi les rencontres, répondre aux questions du public ... bref, un véritable travail de marketing, sans parler bien sûr de l'approche des clubs non encore affiliés.

 

Nous avons constitué plusieurs dossiers où toutes les informations sont enregistrées afin de répondre aux désirs de notre public : inscription, adresses de clubs, magasins spécialisés ...

 

VI. LE DÉPÔT

Cette sphère ressemble à une vitrine en quelque sorte. Elle fait découvrir le monde du ferroviaire sous la forme d'un dépôt de machines, locomotives vapeur, autorails, engins électriques, répartis sur des voies de garage. Aux alentours une véritable vitrine d'exposition montre des types de machines divers, tous ayant roulé sur le Sud-Est de la France. Un beau rappel historique sous nos yeux !

 De petits spots finement réglés soignent l'éclairage du dépôt.

Nous parlerons à présent de l'assise puisqu'elle est constituée par six madriers sur lesquels se vissent les plateaux de démonstration ; regardez donc :

 

 

les panneaux ------------>

 

le réseau miniature ------>

les renseignements ----->

 

 

le dépôt ---------------------->

 

<-------------- les spots

 

 

<-------------------- la vitrine

 

 

<----------------- les revues

 

 

 

VII. LE LUDIQUE

Voici la nouveauté, le projet à venir : créér un coin ludique pour le public - jeune et moins jeune aussi !
En effet, nous voudrions façonner notre stand de manière à faire jouer nos visiteurs, leur donner la possibilité de conduire un peu sous deux formes :
- le réseau miniature permettra à 3 équipes de diriger les convois en fonction de critères choisis, ils devront manipuler transformateurs, aiguillages et signaux sans causer des déraillements intempestifs.
- le visiteur pourra également choisir sa locomotive numérotée sur le dépôt, la faire avancer sur le pont tournant pour la faire rouler en 5 aller-retour dans un va et vient avant de retrouver sa place dans la rotonde.

Cette activité vivante serait une animation originale et peut-être incitera-t-elle quelque nouvelle vocation ? Qui sait ?

La disposition finale de notre stand montre tout de même fière allure, n'est-il pas vrai ?

 

 

 Un stand régional FFMF ?  Suivez notre voie ...

page précédente